Les informations de cette page ont été actualisées le

 
   

 

comment_evolue_notre_projet.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mr Bréant, nous ne pourrons jamais vous oublier ...

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Glisse ta souris sur la tête d'un copain d'avant (sans lui faire mal) pour afficher sa tête actuelle (si disponible)
  • Clique sur sa tête (doucement là aussi, pas faire bobo) pour aller directement aux informations le/la concernant


Si tu te reconnais sur cette photo alors !
Tu fais partie de ce projet et l'aventure ne continuera pas sans toi !

 

 

 

 

 

 

Quelques explications pour comprendre le tableau

Contacter le copain par email (les adresses sont codées en interne par sécurité)

Photos d'avant - Photo de maintenant ! Glissez la souris sur les miniatures ...

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Copain d'avant retrouvé (mais parfois le re-contact est difficile)

Copain d'avant retrouvé, mais contact pas encore établi ou difficile à obtenir

Copain d'avant toujours introuvable !

 


 

 

 

 

Nom du copain d'avant

Habite 

 Commentaires

Email

A

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Gisèle MONNI

RUEIL MALMAISON (92)

 

B

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Laurent FUMEX

SAINT-ARNOULT (78)

 

C

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Frédéric BELLEC Administrateur du site

HYERES (83)

site perso

Bon, je ne vais pas parler de moi quand même ! Ou alors si, pour dire une chose qui me tient à coeur (et dommage que ma mère n'ait pas Internet pour lire ça): quand je revois mes photos à l'école primaire, je me demande comment mes parents pouvaient me laisser sortir avec un tel look ! Très perso le look ... Ce n'est pas compliqué, rien ne s'accordait: des cheveux coiffe pétard que n'importe quel peigne refusait d'arranger (depuis je n'ai plus besoin de peigne), et des couleurs de vêtements spécial-balise-pour-annoncer-les-travaux !!! Quand aux vêtement aux-mêmes, je veux bien croire qu'on était à peine sortie des années Peace-And-Love, mais restons dans les limites du vraisemblable. Non non j'en étais sorti de ces limites ! Depuis, j'ai appris qu'il existait une expression qui pouvait aider à beaucoup de choses: le bon goût ! Ah là là ces parents alors !.... A propos de parents, mon papa est décédé le 18 janvier 2005, mais j'ai toujours mes deux frères plus jeunes, Bruno et Fabien.

D

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Josseline ????? (mariée CHATEL)

En Bretagne

Cousine de Patricia DEL SOLE/ROBINEAU

E

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Patricia DEL SOLE (mariée ROBINEAU)

 ???

L'email est celui de sa fille Elodie

Patricia, c'était ma voisine (à Greffiers, pas loin de Sonchamp). Sa maman et la mienne était les meilleures amies du monde, à ce point que notre déménagement fut affectivement assez douloureux. J'ai de Patricia le souvenir d'une fille qui quand elle rigolait me faisait rigoler tout autant. La famille DEL SOLE et la mienne, famille BELLEC, on aimait se voir, on s'entraidait, bref, on s'aimait : Olivier, le fère de Patricia (Lettre L sur la photo de groupe), Laurent son deuxième frère, puis son papa, maçon hors pair (quand on voit la maison qu'il a construit à Greffiers, on ne peut que s'incliner)... On a partagé tant de choses ensemble que des mots ne peuvent exprimer. Patricia, quand je vois la belle femme que tu es devenue - tu avais d'ailleurs physiquement donné le départ depuis très jeune - et les beaux enfants que tu as, alors je suis heureux de la vie que tu as, tu l'a méritée... Je t'embrasse ...

F

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Bruno COQUANTIN

SONCHAMP (78)

 

G

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Sylvie POREZ (mariée GUITTARD)

OINVILLE SOUS AUNEAU (28)

 

H

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Flora MARTINE

SONCHAMP (78)

 

I

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Claire CHAUDÉ (mariée KLOCKIEWICZ)

 RAMBOUILLET (78)

 

J

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Caroline MEZARD (mariée LASNIER)

CLAIREFONTAINE (78)

 

K

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Ghyslaine TALBOTEC

 RAMBOUILLET (78)

 

Ma chère Ghyslaine, même si je fréquentais moins les filles, j'ai de toi le souvenir d'une camarade avec déjà un certain caractère, voire un caractère certain, et je me rappelle surtout d'un grand goûter que tu avais fait chez toi. On était nombreux il me semble, et j'avais le privilège de faire partie des jeunes convives. Ta maison était grande aussi. J'ai gardé une photo (que je vais bientôt mettre ici en ligne) de ces mini pièces de théâtre dans lesquelles on jouait alors qu'on était élèves de Monsieur Bréand, où tu jouais le rôle de Madame Bréant, institutrice auprès de son mari: les lunettes te donnaient d'ailleurs un air grave avec tes longs cheveux ! Bien que les souvenirs restent parfois assez flous, tu figures parmi les filles dont je me souviens le plus, et on aura surement beaucoup de souvenirs à raviver lorsqu'on se reverra ! Je t'embrasse affectueusement.

L

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Olivier DEL SOLE

 BAILEAU ARMENONVILLE (28)

Frère de Patricia

Olivier, c'est le frère à Patricia (lettre E sur la photo de groupe). J'ai déjà parlé plus haut de l'affection que j'ai pour la famille DEL SOLE, donc je ne reviens pas dessus, mais Olivier, j'aimerais rappeler cette particularité qui était tienne: tu étais un champion du jeu de billes ! A moins de vouloir tout perdre, il ne fallait surtout pas jouer avec Olivier, c'était épouvantable: à 10 mètres il dégommait d'une pichenette toutes les billes qui se présentaient, et tirer dix fois sur un buldo en acier ne l'effrayait pas plus que ça. J'ai perdu mes plus belles billes et mes plus gros calots de verre à cause de lui. Le pire, il venait des fois jouer avec moi dans la descente de sous-sol du garage de mes parents: je perdais donc sur mon propre terrain ! J'ai donc tout perdu à cause de lui, et quand on est petit, c'est dur à vivre. Mais Olivier avait aussi ceci de particulier: il avait un grand coeur, et au bout d'un certain temps, il me rendait mes grosses et plus belles billes (il gardait les petites, normal, il avait gagné, c'était son butin et il pouvait en être fier). Ca aussi ça marque l'esprit d'un enfant ... Trente trois ans après, je te dis merci Olivier ! Au fait, tu te souviens des "crêpes" quand tu me faisais sauter sur la balançoire improvisée chez mes parents ?

M

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Jacques BUSSON

CERNAY LA VILLE (78)

 

N

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Jean-Marc LENAOUR

 A Chypre !

En contact avec sa soeur.

O

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Nadia KLERHAOUT (mariée LOUBOUTIN)

PLOMELIN (29)

Sera contactée par Patricia

P

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Jean-Marc BRÉANT

SONCHAMP (78)

 

Mon petit Jean-Marc, papoter avec toi au téléphone ce lundi 9 octobre 2006 n'a fait que me confirmer une chose: avec l'esprit vif que tu manifestes, tu dois être resté le grand déconneur (pardonnez le gros mot) que j'ai connu ! Et c'est trop cool, car on n'est pas resté assez longtemps ensemble pour finir de déconner (pardonner le gros mot), et notre future rencontre est inévitable, car nous DEVONS continuer les déconnades (pardonnez le gros mot) que nous n'avons pas eu le temps de faire et/ou terminer ! On prend RDV pour tirer les sonnettes ? Le souvenir que j'ai de Jean-Marc ? En tant que fils de Monsieur Bréand, qui était instituteur et directeur de l'école primaire, j'étais fier de l'avoir comme copain ! Mais pas toujours facile pour lui d'avoir son papa comme instit ! Ensuite on a poursuivi une partie de notre scolarité collégienne au CES du Racinay à Rambouillet. "Titou", comme on appelait alors Jean-Marc, avait aussi une particularité physique sur ses avant-bras qui appelait régulièrement la même apostrophe de ses camarades masculins: "Qu'est-ce que t'as les bras poilus !"... Ca ne s'oublie pas !

Q

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Patrick BEQUIGNON

 SAINT-GEORGES (17)

TOujours en an attente de son appel

Je vais être honnête avec toi Patrick: j'ai trop peu de souvenirs des moments passés ensemble. Si ce n'est ce fameux goûter organisé par ta maman, chez toi, à Sonchamp. Il y avait ton frère Laurent, et mon petit frère Bruno. Je me demande même si Jean-Michel Chironi n'y était pas. Mais après trente-trois ans de séparation, ce sont surtout des excuses que j'aimerais te présenter pour les propos parfois - souvent - blessants que le petit enfant que j'étais pouvait exprimer à ton encontre pour les raisons que tu sais. Quand on est jeune, on n'est pas méchant, mais on est spontané, pas réfléchi, et les propos cruels sur le physique des gens sortent sans même y avoir de suite, si ce n'est le désir du moment de faire mal comme pour gagner une victoire dans un combat inutile. J'espère que tu accepteras de me pardonner après toutes ces années, car je sais que tu as souffert de cette situation de la part d'autres camarades également. Je m'impatiente de te revoir et partager plein de moments qu'on croyait oubliés ...

R

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Carole OULES (mariée GILLON)

 CHAMPHOL (28)

 

Carole Oulès, c'est comme Madame Béquignon (voir plus bas): la gentillesse en personne ! J'ai un souvenir très net de Carole pour plusieurs raisons. D'abord on habitait dans le même village, à Greffiers (à quelques petits kilomètres de Sonchamp), ensuite sa famille avait un gros bouledogue qui faisait peur à tout le monde (en fait il bavait plus qu'il ne mordait), une maman avec beaucoup de prestance, et un papa imposant qui possédait une moto qui ne l'était pas moins. Ajoutez à cela une famille pas coincée pour un sou qui vivait à la bonne franquette - ce qui dérangeait hélas les plus coincés du village - et vous obtenez une petite fille aux cheveux frisés avec laquelle certains n'étaient pas toujours très tendres. Comme ils se privaient de bien des bonheurs, et si au moins ils avaient pris la peine de s'assoir à côté d'elle en classe comme je l'ai fait au CE2 (tu te rappelles de la bise que je t'ai faite en cours au moins ?), alors ils auraient découvert le chamallow tout tendre de notre Carole qui ne demandait qu'une chose: rire et jouer avec tous les camarades de son âge. Te souviens-tu que ma maman gardait en nourrice ton petit frère Henri ? Il était d'une beauté ce bébé, les anges à côté c'était de la gnognotte ! Avec toi aussi on aura plein de trucs à se raconter quand on se reverra ... Je t'embrasse tout plein !

S

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Catherine LABORDE (mariée PIERI)

 RAMBOUILLET (78)

 

Catherine Laborde, s'il est un souvenir que tout le monde a forcément, c'est celui-ci: constamment  20/20 en dictée ! Et faire du zéro faute avec Monsieur Bréant, ça veut dire avoir le privilège de choisir un timbre parmi la collection présentée par l'instit ! Rien que ça ! Et des timbres autant vous dire qu'elle en a eu. Je ne faisais pas beaucoup de fautes, mais je n'ai souvenir que d'un seul 20/20 et d'un timbre que j'aurais aimé avoir mais que Catherine a réussi à avoir avant ! Rageant non ? Catherine, as-tu depuis testé tes compétences littéraires avec les dictées de Bernard Pivot ? Tu me raconteras ça quand on se reverra ... Bisous ma championne ...

T

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Valérie HEYTENS (mariée RAINOTE)

MORMANT (77)

 

Valérie, c'est une copine à part et privilégiée. Elle était très souvent chez moi, on était très souvent ensemble... Bref, on était presque inséparables. Je ne sais pas ce qui a la base a déclenché cette affinité, on pourrait philosopher là-dessus dans toutes les directions ! Quoiqu'il en soit, cette grande amitié a duré jusquà ce que je déménage de Greffiers pour le centre France. Valérie avait un sacré caractère, et gare au garçon qui osait la braver, il n'en ressortait pas indemne, et parfois, ça se battait dur dur dans la cour de l'école ! Valérie et Eric Daniel (lettre W sur la photo de groupe) sont les deux copains d'avant avec qui on a le plus de souvenirs communs. Et puis c'est également Valérie qui a déclenché mon désir de retrouver tout le monde et ce site. L'été dernier (2006), elle téléphone chez ma mère en demandant si elle est bien chez une famille qui habitait Greffiers etc etc ... Bah oui ! Et j'étais alors en vacances chez ma mère, et on a fait d'un coup d'un seul un bond de trente trois ans dans le passé. Elle m'a alors fourni les coordonnées téléphoniques de Eric Daniel, que j'ai contacté deux jours plus tard. Et hop re-séquence nostalgie. Valérie me parle alors du site Copains d'avant, sue lequel je m'inscris en revenant de vacances début septembre, et de là germe l'idée de .... enfin vous savez la suite ! Valérie,  tu n'as pas changé d'un poil durant toutes ces années, je te retrouve comme il y a trente trois ans... Mais pétard tout ce qu'on aura à se raconter le moment venu... Gros bisous des plus affectueux ....

U

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Marc JANOTTIN

GRASSES (06)

 

Marc et le seul qui avec moi a totalement changé de région, pour, tout comme moi, descendre sur la Côte d'Azur ! J'ai eu Marc au téléphone il y a deux jours (le 09 octobre 2006), et j'ai été surpris de la voix posée de Marc, alors que le souvenir que j'avais de lui était un garçon turbulent ! Y'avait forcément erreur sur la personne, puisque comme il me le rappelait judicieusement, sa maman faisait le catéchisme alors il avait intérêt à se tenir à carreau ! Turbulent ou pas, il me manque toujours la réponse à une question existencielle: t'ai-je bien offert la pâte de fruits que Madame Briand a failli manger (voir les commentaires sur Madame Briand, un peu plus bas, pour la mise en situation!). Il n'est pas improbable qu'on se revoit avant les autres car relativement peu de kilomètres nous séparent. Alors je te dis à très bientôt Marco...

V

Copain d'avant retrouvé, mais contact pas encore établi ou difficile à obtenir

Patricia SAWINSKI

 ???

Que devient-elle ?

W

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Eric DANIEL

CHARTRES (28)

 

Eric Daniel, c'est le pendant masculin de Valérie (voir un peu plu haut). Nous étions les meilleurs camarades du monde, et on formait même un sacré trio avec Jean-Marc Bréant. Il avait aussi un talent certain pour imiter... Claude François ! Oui, oui, Cloclo ! Mais c'est qu'il l'imitait vachement bien en plus, il ne manquait plus que les paillettes ... et les claudettes !!! Tu continues toujours ? Sa maman avait une spécialité culinaire : des grains de riz soufflés mélangés au caramel. Ca doit porter un nom, mais j'ai oublié. Les ingrédients sont simples, mais le savoir faire y est pour beaucoup dans la réussite de cette douceur sucrée qu'elle continue à préparer (j'ai eu l'info forcément par Eric).

X

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Gilles POIGNONEC

 SONCHAMP (78)

 

La monitrice et le moniteur:

Y

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Brigitte GANDRILLE (mariée ROBIN)

SONCHAMP (78)

Présidente assoc. anciens élèves Sonchamp !

Brigitte, avec Pierre Voinier, a été notre monitrice durant cette classe de neige. Je ne l'avais jamais vue avant, je ne l'ai jamais revue ensuite, et je  me souviens de cette question à la fin du séjour : "Est-ce qu'on te reverra après ?" Sa réponse m'a rendu tristounet parce qu'en fait je l'aimais bien Brigitte, parce qu'elle était très gentille. Mais je ne sais plus pourquoi elle était gentille !!! Mais je sais qu'elle l'était !!!.... Alors quel n'a pas été le choc quand Brigitte me contacte quelques semaines après mon inscription sur Copains d'avant : elle reconnait la photo de groupe et m'annonce qu'elle est - pardonnez du peu - présidente de l'association des anciens élèves de Sonchamp ! Brigitte, en ce moment, c'est la manne: elle a pu me fournir une quantité incroyable d"infos sur les élèves présents sur la photo de groupe, et c'est en grande partie grâce à elle que le projet a bien avancé. Un peu de pub: pour 7 euros par mois, vous recevez par courrier des infos de l'association, et êtes invité à des repas organisés deux fois l'an. La contacter pour le formulaire d'adhésion !

Z

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Pierre VOINIER

WASSELONE (67)

 

L'institutrice de Sonchamp qui dispensait les cours chaque matin (absente sur la photo) :

 

Copain d'avant retrouvé et emballé par le projet, contact totalement établi.

Annick BRIANT

MITTAINVILLE (78)

Enseignait en temps normal CE1+CE2

Madame Briand était une institutrice hors-pair ! Mais je triche un peu en disant ça, parce que quand on était gamin, on la craignait un peu en raison de sa sévérité. Et quand je dis "un peu", j'me comprends ! Pour tout dire, le souvenir que j'ai de Madame Briant est d'une limpidité remarquable, essentiellement en classe de neige d'ailleurs, alors qu'en fait on a passé plus de temps à Sonchamp. Mais je revois mes images - mes vidéos - d'enfants avec mes yeux d'adultes, et je me suis rendu compte à tel point sa sévérité n'a fait que nous aider et à appuyer avec succès son rôle à la fois noble et difficile d'enseignante. Et ce contraste était étonnant entre sévérité, force de caractère et douceur dans la voix lorsqu'elle sortait du cadre des cours. Madame Briand, vous souvenez-vous que le jour où j'ai reçu un colis de mes parents à Bernex, il y avait dedans une boîte de pâtes de fruits ? Ce détail a son importance, car je vous ai offert une pâte de fruit, et vous étiez ravie comme tout (et moi j'étais fier!). Je vous revois encore: vous commencez à choisir une pâte dans le petit paquet, et hop vous mettez la main et hop, je vous arrête en disant : "Non par celui-là, il est pour Marc Janottin !" (Marc l'a-t-il eu après ? Mystère !). Ne cherchez pas pourquoi, je ne sais même pas non plus. Peut-être que Marc avait déjà choisi une couleur, ou que je voulais faire plaisir à Marc, bref je n'en sais rien, mais ça me fait toujours sourire quand j'y repense ! Et ce n'est pas tout, à Bernex, il y avait dans le chalet d'hébergement une élève d'un autre établissement qui certainement devait passer le plus clair de son adolescence à grandir tout en hauteur puisqu'elle était surnommée "La Sauterelle". Et un matin qu'on était en cours, je la vois passer dehors par la fenêtre (puisque nous étions au rez-de-chaussée). Et moi bêtement je lance (on ne réfléchit pas trop dans ces moments-là): "Oh, la Sauterelle !" Et là; vous m'avez lancé: "Et toi tu t'es regardé ?" ! Et toc, prends ça dans les dents Frédéric. Le plus comique dans tout ça, c'est que je n'ai même pas réalisé pourquoi j'avais sorti ça en plein cours, ni pourquoi je devais ensuite prendre le temps de me regarder, chose que je ne faisais même pas chez moi ! Oui, on est un peu ouf quand on est jeune. Madame Briant, je me languis de vous revoir et de partager tout autant de moments comme celui-ci ... mais sans Sauterelle ! Permettez-moi également de vous embrasser affectueusement !

 

 

 

 

 

Nous n'étions pas ensemble en classe de neige, mais fréquentions la même école et/ou le même village:

 

 

Catherine PROUTHEAU (Mariée LEGRAND)

LE VAL ST GERMAIN (91)

 

 

 

Laurent POLIDORI

JOUARS PONCHARTRAIN

 

 

 

Jean-Michel CHIRONI

 

 

 

Pascal LASNIER

GRENOBLE (38)

 

 

 

Chantal LASNIER

ANNEAU (28)

 

 

 

Sylvie PARILLA

GREFFIERS (78)

 

 

 

 

 

 

... Parce qu'ils ont bâti les fondements de notre futur ...

 

 

Madame Catherine RIÉ

 ORCEMONT (78)

Institutrice auprès des CE1-CE2

Madame Rié était l'institutrice qui enseignait les CE1-CE2 (j'étais alors en CE2). Pendant la classe de neige, elle est restée à Sonchamp et c'est Madame Briand qui assurait les cours à Bernex (uniquement la matin, l'après-midi c'était ski). Madame Rié avait du quitté l'école primaire de Sonchamp en milieu d'année. Si vous lisez ces lignes Madame Rié, sachez que votre départ de Sonchamp nous a fait beaucoup de peine, parce qu'on vous aimait terriblement, et quand on est tout petit, on ne comprend pas pourquoi la maîtresse part comme ça alors que l'école continue. J'ai été touché de parler avec vous au téléphone ce lundi 9 octobre 2006, où après 33 ans j'ai pu enfin comprendre les raisons de votre départ, d'ordre purement professionnel. Et je n'ai même pas osé vous demander si vous avez toujours vos jolis cheveux dorés qui impressionnait tant le petit garçon que j'étais ! Merci pour ce que vous nous avez apportés, avec le souhait de vous revoir un jour...

 

 

Madame BEQUIGNON

En Vendée

Aide de vie

 

Si on devait faire une synthèse de ce à quoi peut ressembler la gentillesse, alors on dirait: Madame Bequignon ! Maman de Patrick (Lettre Q sur la photo de groupe), elle était une aide à l'école de Sonchamp et le soutien indirect qu'elle apportait aux élèves, tout comme celui plus intimiste que son activité l'amenait à exercer avec certaines personnes, a énormément contribué à faire de ceux qui nous enseignaient des piliers de l'enseignement. Je me souviens, Madame Bequignon, de ce goûter que vous nous aviez préparés pour vos deux fils, mon petit frère Bruno et moi. Et pourquoi déjà si petit votre gentillesse m'a-t-elle à ce point touché ? Merci pour cette conversation téléphonique que nous avons il y a quelques minutes (mardi 10 octobre 2006). Je vous ai reconnu de suite au ton de la voix et je serais resté à papoter avec vous bien plus longtemps. Et surtout je garde sous le coude votre invitation pour passer vous voir dans votre petit maison de Vendée... Je vous embrasse tendrement ...

 

 

Madame FABIEN

?

Institutrice

 

Madame Fabien était institutrice alors que j'étais au CP. Elle n'est pas liée à cette classe de neige mais liée à mon coeur et inévitablement à l'école primaire de Sonchamp dans laquelle elle a enseigné pendant plusieurs années. Je n'ai pas d'informations à ce jour sur ce qu'est devenue Madame Fabien, mais je m'y attèlle. Il faut savoir que j'étais le premier de la classe au CP, et madame Fabien me félicitait parfois devant les autres (mais je m'en fichais royal car cette notion de premier de la classe m'échappait totalement). Le CP, c'était la période bon point, dix bons points une image, dix images une grande image. Mais je n'ai le souvenir que d'une seule image: la photo d'un cochon (on fait ce qu'on peut), image que j'ai gardée pendant très longtemps. Mais j'avais un gros défaut parait-il: j'était ultra-bavard et à la cantine, le midi, elle n'arrêtait pas de me dire de me taire ! Pire: elle m'espionnait pour que pas un mot ne sorte de ma bouche ! Tout petit et déjà harcelé ! Madame Fabien habitait (et habite peut-être toujours) dans une grande maison à côté de la place de Greffier. Je tacherai d'en savoir plus....

 

 

Madame Nicole BRÉANT

SONCHAMP (78)

Institutrice, épouse de Mr Bréant

 

Madame Bréant est l'épouse de Monsieur Bréant (décédé le 9 novembre 2005). Institutrice également, elle épaulait son mari dans sa tâche d'enseignant. Nous avions donc un instituteur + une institutrice rien que pour nous (même s'il est vrai que notre classe était double: CM1 + CM2 dans la même pièce, c'était le charme des écoles d'antan) ! Peu ont eu ce privilège. Madame Bréant était une femme d'une force morale que seul le recul et les années permettent de discerner et mesurer. D'un soutien indéfectible pour son mari, elle était littéralement parlant son bras droit et le parfait complément d'un homme que personne n'oubliera ni ne peux oublier. Merci pour ce que vous avez fait pour votre mari et pour nous Madame Bréant. Je cultive l'espoir de vous revoir bientôt ...

 

 

 

Monsieur Christian BRÉANT

SONCHAMP (78)

Instituteur et Directeur

 

Pourquoi parler de Monsieur Bréant en dernier ? Parce que les dernières phrases d'un livre sont celles dont on se souvient toujours le plus une fois le livre fermé ! Parler de l'école de Sonchamp sans parler de monsieur Bréant, c'est comme visiter Paris sans passer par la tour Eiffel: c'est IMPOSSIBLE ! Monsieur Bréant était notre instituteur en CM1-CM2 et aussi le directeur de l'école primaire. Ca c'est pour les fonctions. Mais comment coucher par des mots l'homme intérieur qu'il était ? Je pense que Valérie a su en partie trouver ces mots, alors je prends la liberté de lui emprunter un court instant: " Il nous a donné le vrai sens de la vie, et que chaque être ne doit pas être jugé parce qu'il représente, ni par son apparence , ni sa couleur, mais par ce qu'il aura réalisé dans sa vie d'homme ". Monsieur Bréant, ma foi me convainc que nous nous reverrons un jour, sur une terre meilleure, et ce jour j'espère avoir le courage et l'humilité de vous dire ce que je n'ai pu faire à ce jour : Merci pour ce que vous avez fait, merci pour ce que vous nous avez apportés, Merci pour ce que vous avez réalisé et qui ne disparaîtra jamais ...

 

 

 

Yvette, notre cantinière !

SONCHAMP (78)

 

 

Yvette, spécialiste des petits plats de cantine. J'ai toujours été impressionné par sa découpe des tranches de pain en biseau, et une question me taraudait l'esprit: pourquoi ne pas couper droit les tranches ??? Un jour que j'étais effrayé par une petite dent de lait qui ne demandait qu'à finir ses jours tranquillement, Yvette - perspicace - comprit qu'il fallait arrêter les souffrances, m'amena alors dans la cuisine (juste à côté de la salle principale des repas) et d'un tour de poignet m'a arraché (ou disons plus exactement : a accéléré la procédure d'élimination) la dent comme on tire le bouchon d'une bonne bouteille ! Ca ne peut pas s'oublier....


 

 

 

  

 

 

LE VIEUX TROMBINOSCOPE
(Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est tout à fait normale et pas du tout fortuite !)

Frédéric BELLEC durant la classe de neige à Bernex

Classe de Mr Bréant - "Les petites pièces de théatre"

Classe de Mr Bréant - "Les petites pièces de théatre"

Frédéric BELLEC
durant  cette classe de neige à Bernex

Classe de Mr Bréant
" Les petites pièces de théatre "

Classe de Mr Bréant
" Les petites pièces de théatre "

Valérie au CE1 (1973)

Valérie et Frédéric

 

 Valérie HEYTENS (mariée RAINOTTE)

 Valérie et Frédéric, les grands copains d'alors.
Photos prises chez la famille de Frédéric

 

 CE1 - 1973 - Si petite est déjà mignone

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ECOLE PRIMAIRE DE SONCHAMPS - DE NOS JOURS
(Photos prises lors du repas de retrouvailles du 26/11/2006)

 Accès à la salle des fêtes

Travelling arrière: accès à l'ancien Cours Préparatoire

Travelling arrière: bâtiment de l'ancient CE2. Aperçu à gauche du portail menant vers l'ancien  préau des CP (ce portail a été ajouté plus tard)

 Aperçu à gauche du bâtiment des CM1/CM2, qui accueillait aussi le foyer de la famille BRÉANT

 Vue d'ensemble du parking. Vous noterez qu'il est en pente, ce détail était d'une importance stratégique quand on jouait aux billes !

La porte d'entrée de l'ancien logement de la famille BRÉANT. On entrait dans la salle de classe des CM1/CM2 sur la gauche

 L'accès à la cantine. Je me souviens de ce cerisier (absent sur la photo) en face des escaliers de la cantine. Y est-il toujours ?

 La salle de classe de Monsieur et Madame BRÉANT (CM1/CM2), convertie en salle de danse. Le mur du miroir est côté cour, par la fenêtre on voit ainsi le bâtiment de l'ex-CE (Désolé pour la qualité)

 Vue sur le  préau des CP, qui servait aussi d'abri les jours de pluie pour les autres classes,

 

 

 

 

 

 

QUELQUES PHOTOS DU REPAS DE RETROUVAILLES DU 26/11/2006
AL'ECOLE PRIMAIRE DE SONCHAMPS
(Photos prises lors du repas de retrouvailles du 26/11/2006 - Je n'étais pas présent)

 De haut en bas et de gauche à droite:
Ghyslaine, Carole, Patricia, Éric, Chantal, Sylvie, Catherine, Valérie

Encore le groupe des stars
(Éric est décidemment bien entouré)

 A gauche d'Eric, Madame Nicole BRÉAND

 Tout à gacuhe: Madame Annick BRIANT

Sylvie et Catherine

Yvette, notre cantinière, et Madame BRIANT

Madame BRÉAND

Petite photo surprise direct sur Patricia et Ghyslaine

On ne pouvait oublier les hommes des copines d'avant qui par la force des choses ont bien été obligés de copiner eux aussi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • L'incontournable site Les Copains d'avant sans lequel ces retrouvailles n'auraient probablement pu jamais avoir lieu.
  • La liste des membres du site de Copains d'avant habitant Sonchamp.
  • Et voici les accès direct aux fiches de ceux qui, présents sur la photo de groupe, sont aussi inscrits sur le site des Copains d'avant:
    • Frédéric BELLEC, votre serviteur
    • Valérie HEYTENS (mariée RAINOTTE), ma meilleure copine -et amie - d'enfance
    • Carole OULES (mariée GILLON), probablement une des plus gentilles filles que la terre ait jamais portée
    • Erie DANIEL, mon seul vrai copain d'enfance, aussi timide que moi, mais lui se soigne !
    • Ghyslaine TALBOTEC, gentille fille réservée, et malheureusement sa fiche l'est aussi. Ghyslaine, montre-toi !
    • Brigitte GANDRILLE (mariée ROBIN), la monitrice "Y", dont j'ai gardé le souvenir d'une monitrice très douce
  • Site officiel de la ville de Bernex qui nous accueillis en 1974 durant nos 3 semaines de classe de neige.
  • Le site d'accueil du chalet Les Chautets (et non "le Chenex", comme cité précédemment par erreur), centre de vacances qui nous avait
    alors hébergés et qui organise toujours des séjours vacances:

Les Chautets (Bernex)

 

 

                                      merci.gif